fbpx

Saisissons-nous de la comptabilité GES

Une problématique environnementale, mais pas seulement

Les engagements de l’Accord de Paris visent à 55 Gigatonnes CO2e en 2030. Pour cela, il faudra 2 400 milliards d’investissements annuels dans les énergies renouvelables. 
Aujourd’hui, la seule solution est de réaliser des Bilans GES ou bilans d’émission de Gaz à effet de serre. Cette technique permet de déterminer le montant total des émissions de gaz à effet de serre d’une entité par activités. 

L’impact du contrôle de l’émission des gaz à effet de serre deviendra rapidement structurant pour l’économie et la compétitivité nationales. Pour nos clients, il devient primordial d’anticiper la part croissante du prix des énergies dans leurs activités, sans compter le risque de raréfaction de certaines ressources naturelles. Impact et prospective devront être chiffrés et intégrés dans les stratégies d’entreprise de nos clients. Nous devrons alors être capables de les accompagner sur des problématiques nouvelles pour tous, et que nous n’avons donc jamais abordées : quel sera le seuil où il ne serait plus financièrement viable de produire ou de s’approvisionner avec tels ou tels services ou matières en tel ou tel lieu ?

La comptabilité GES
Connaître et évaluer les émissions de GES permettra aux citoyens, aux entreprises et aux pouvoirs publics d’engager des actions correctrices pour définir la trajectoire de réduction sur des intrants de plus en plus coûteux. Pour nos clients de surcroît, la fiscalité GES est aussi appelée à prendre une part croissante dans leur imposition.
Notre devoir est de nous emparer du sujet. Qui serait mieux placé que nous ? Personne. La comptabilité GES relève pleinement de notre rôle d’accompagnement de nos clients. Elle relève par nature de notre maîtrise des techniques comptables et du conseil en stratégies et opportunités que nous sommes à même de prodiguer.
VISIONS D’EXPERTS mettra en œuvre 3 actions concrètes

La première action pour 2021 est l’élaboration d’une norme adaptée à l’Ordre sur la comptabilité carbone et l’établissement des bilans des Gaz à effets de Serre GES pour les PME mais aussi les TPE.

La seconde action consiste à mettre en œuvre une politique volontariste de formation d’une proportion importante de la profession et, à terme, à intégrer la comptabilité carbone au cursus des futurs experts-comptables. Notre ambition est de former 500 experts-comptables volontaires courant 2022. Le financement sera sur fonds publics européens, français et à défaut sur fonds propres de la profession.

La troisième action vise à ce que nous établissions une part importante des Bilans GES et reporting pour les TPE et PME en 2023. La normalisation offrira un cadre d’intervention pour le développement d’activités complémentaires, et positionnera notre profession comme un acteur incontournable et déterminé face aux pouvoirs publics français, mais aussi envers les instances internationales.

Peggy MUNICH & Christine CHAVIGNY
Candidates au CSO sur la liste Visions D’Experts 

debat@visionsdexperts.fr

Communiqués associés

%s