fbpx

Un terminal de cuisson n’est pas un boulanger ! Une plateforme dématérialisée n’est pas un expert-comptable !

Chers consoeurs, chers confrères,

Les systèmes d’information sont indispensables. Ils n’en sont pas moins que des outils améliorant la qualité et le confort de nos travaux. Ne nous y trompons pas : l’essentiel est le professionnel libéral qui les pilote, non l’inverse.

La campagne électorale met en lumière 2 stratégies qu’ECF et IFEC se disputent : la peur d’une apocalypse imminente et un cocktail, censé être roboratif, de jargons et de technologies encore immatures relevant de la science-fiction.

SANS CRAINTE


La crise sanitaire a conforté notre rôle auprès de nos clients. Ce ne sont pas les systèmes qui produisent nos prestations, mais la profession qui les met en œuvre. L’adaptation des systèmes d’information aux spécificités de nos clients ne relève pas de l’Intelligence Artificielle, du Big data, de la Blockchain ou de toute autre technologie d’avenir, mais avant tout de notre intelligence émotionnelle qui nous permet, à travers notre expérience et la connaissance de nos clients, des législations et de l’environnement économique, de proposer la solution adaptée.
Nous devons donc rester sereins et attentifs à l’émergence de nouvelles technologies.

C’est le rôle de l’Ordre auquel il a pourtant renoncé : assurer une veille technologique et prospective pour l’ensemble des cabinets afin de diffuser une information critique et raisonnée sur les outils, techniques, systèmes, matériels et usages.

La facture électronique et la mise en œuvre par l’administration fiscale des déclarations de TVA préremplies sont les derniers chiffons rouges agités par IFEC et ECF. Ces évolutions ne poseront aucune difficulté à ceux d’entre nous qui ont déjà dématérialisé les flux de facturation chez nos clients. Pour les autres, il s’agira d’une évolution infiniment plus simple et moins coûteuse à mettre en œuvre que celle de la DSN.

SANS COMPLAISANCE


Il nous faut rompre avec la connivence entre nos éditeurs de solutions et l’Ordre : en contrepartie du financement de nos congrès et d’une partie de nos revues, nous avons renoncé à l’évaluation et à la critique positive des outils mis à disposition de la profession.

Nous nous engageons à rompre ce lien de dépendance avec nos éditeurs de solutions et à proposer des cercles d’utilisateurs indépendants au sein des conseils régionaux et du conseil supérieur
.
Nous entendons aussi mettre un terme à la tolérance envers les sociétés d’expertise comptable qui mettent à disposition de leurs clients des prestations totalement dématérialisées et automatisées.
Ces sociétés inscrites au tableau de l’Ordre ne délivrent pas des missions d’expertise comptable et ne sont conformes ni à notre code de déontologie, ni à aucun des textes de la profession.

Un terminal de cuisson n’est pas un boulanger !
Une plateforme dématérialisée n’est pas un expert-comptable !

VISIONS D’EXPERTS entend rapidement réévaluer ces dysfonctionnements au sein de l’Ordre.

SIX ACTIONS ORIENTEES TERRAIN

VISIONS D’EXPERTS mettra immédiatement en œuvre six actions concrètes pour accompagner les cabinets dans leur mutation numérique :

  • Créer une veille technologique et de prospective orientée cabinets, indépendante des fournisseurs de la profession ;
  • Organiser un événement annuel sur l’état du possible et présenter le probable pour l’avenir ;
  • Constituer des cercles indépendants d’utilisateurs, par solutions, pour être en mesure de recenser les faiblesses et réagir ;
  • Recenser et mettre à disposition un véritable catalogue des solutions existantes avec des restitutions d’expériences indépendantes tant vis-à-vis des élus que de nos fournisseurs ;
  • Déclencher des contrôles qualité sur les plateformes dématérialisées d’experts-comptables afin d’en vérifier la conformité à notre réglementation ;
  • Analyser en lien avec la lutte contre l’exercice illégal les pratiques des autres plateformes de services comptables et lancer, le cas échéant, les procédures pour exercice illégal

Stéphane Benayoun
Candidat à la présidence du CSO pour la liste Visions D’Experts 

stephane.benayoun@visionsdexperts.fr

Communiqués associés

%s