fbpx

De l’Union Sacrée à la Fusion Sacrée

Nous recevrons dès aujourd’hui le matériel de vote aux élections à la CAVEC.

La réforme des retraites approche aussi. Personne ne peut savoir quel sera l’avenir de notre Caisse. Seul paraît assuré le siphonage de nos avoirs : des économies que la Profession libérale a patiemment épargnées sur ses revenus en prévision de l’avenir. Autrement dit : l’uniqueretraite des indépendants et des gérants majoritaires alors que ce n’est qu’un régime accessoire, tant en cotisations qu’en retraite, pour les salariés des réseaux et des cabinets internationaux.

Les 1,7 milliards de réserves de la CAVEC sont la propriété des libéraux !

Jusqu’à hier, nous n’étions que méprisés malgré notre dévouement au service de la transparence de l’information financière et de la collecte de l’impôt. Mépris assumé sans broncher par IFEC&ECF et par nos serviles instances qui ont toujours cautionné les avatars successifs ayant frappé la profession. Elles tentent maintenant de nous faire prendre pour la prometteuse mutation d’un « rebond » la poignée de mesurettes stériles qu’elles auraient arrachées – de haute lutte ! – aux Pouvoirs publics grâce à l’incomparable diplomatie de leurs négociations.

C’est plus grave aujourd’hui puisque ce sont carrément nos économies qui vont être subtilisées. Comme celles d’autres professions libérales.

Comment IFEC&ECF, qu’on sait penché sur notre bien-être et infiniment plus avisé que nous autres, simples cotisants libéraux que nous sommes, réagit-il ? Par une stratégie d’une infinie sagesse dont le sens, évidemment, nous échappe : un silenceassourdissant…

Faut-il s’étonner ? Ce serait naïveté et vocifération, nous répond-on !

La vérité est qu’IFEC&ECF entend rejouer la martingale infaillible qui a tant prospéré pour la loi PACTE : la négociation feutrée sous les lambris des ministères, où nos délégués infusés par l’Esprit viennent redorer leur ego.

Mais cette fois avec un « plus » infaillible : l’Union Sacrée des syndicats, de tradition à la CAVEC, qui veut qu’IFEC et ECF fassent liste commune. Après débat interne, entendant servir les intérêts des professionnels libéraux et non ceux de ses représentants, VISIONS D’EXPERTS s’est résolu le 16 juillet dernier à proposer de participer à la liste commune.

Refusimmédiat,unanime et catégorique ! Suivi d’un manqueabsolude bienveillance confraternelle et même d’obstruction lors du dépôt en septembre des dossiers de candidatures.

Nous n’en sommes pas étonnés. Voilà plusieurs années qu’ECF, « tupé » par IFEC, défend les mêmes positions que celles de son absorbante – celles des réseaux allant de la F3P aux régionaux.

L’Union Sacrée aux manettes de la CAVEC n’a-t-elle pas discrètement obtenu l’exonération de cotisations retraite de base des experts-comptables salariés des grands cabinets et des réseaux, cela sans réduction de droits ! Il ne s’agit ni plus ni moins que d’un renoncement à plusieurs millions de cotisations, au profit des grands cabinets et des réseaux, le tout, une fois de plus aux dépens des Libéraux qui financent le différentiel.
ECF a lâché ceux qui l’ont fait, les « cabinets à taille humaine » qu’il n’évoque plus jamaisVISIONS D’EXPERTS ne les oublie pas. Nous regroupons des consœurs et confrères qui veulent faire bouger les lignes. Nous respectons et représenterons toutes les formes d’exercice, mais certainement pas aux dépens des indépendants et des libéraux.

Communiqués associés

%s