fbpx

De quelques douloureuses réalités

IFEC&ECF vante l’incomparable acquis de ses mandatures successives. La CAVEC serait la pépite de la Profession que nous devrions à leur gestion d’orfèvre. Est-ce si sûr ?

Une égalité de traitement entre cotisants ? Voire…

La CAVEC est la caisse de retraite obligatoire de base et complémentaire de la Profession. Certes. Mais quelles conséquences pour les cotisants que nous sommes ? Pour les 81 % de confrères libéraux, la CAVEC est leur seule caisse retraite. Les 19 % de confrères salariés des grands cabinets et des réseaux cotisent aux régimes AGIRC-ARCO, mais de manière très marginale à la CAVEC pour 315 € par mois, parts patronale et salariale.

Or IFEC&ECF, dans sa gestion avisée, mais au bénéfice de certains plus que d’autres, a obtenu en 2012 l’exonération de cotisations retraite de basedes experts-comptables salariés des grands cabinets et des réseaux, cela sans réduction de droits ! Une prodigieuse avancée que le magazine Flash Info CAVEC présentait en couverture comme « une victoire pour la profession ». En fait, un impudent mensonge puisqu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’un renoncement à plusieurs millions de cotisations, au profit des grands cabinets et des réseaux, le tout, une fois de plus aux dépens des Libéraux.

Une gestion exemplaire ? Voire…

Il semble que malgré la sortie du groupe Berri, les comptes des cotisants présentent toujours de très importantes anomalies, ce qui entraîne de grosses difficultés lor