fbpx

Un congrès pour rien

Notre profession connaît une période de très forte turbulence. Les confrères rencontrés au congrès de l’Ordre en sont pleinement conscients et attendent une réflexion collective.
Que nous proposent nos instances et nos syndicats ? Les mêmes discours lénifiants et les mêmes mots vides de sens.
Il y a dix ans à Paris le 63ème congrès avait pour thème « Parlons entreprise, croissance 2.0, innovante et durable », retour vers le futur à Clermont Ferrand : « Stratégies et compétences pour la croissance ».
Face à une profession qui se voit agressée de toutes parts les mots n’ont plus guère de sens. Le congrès est une belle mécanique bien huilée. La présence in extremis du Premier Ministre semble conforter notre importance dans le tissu économique. Mais qui parle de nos difficultés de recrutement, du harcèlement permanent lié à l’absence d’humanité dans les procédures dématérialisées, de la distance accrue avec l’Ordre du fait de la réforme territoriale, de cette sensation d’être au service de l’Administration sans aucune contrepartie ?
Il est temps de modifier la donne et de sortir de ce tête à tête permanent IFEC/ECF dont l’impuissance se traduit depuis des années par des textes néfastes à notre profession et des promesses de nouveaux marchés aux allures d’Arlésienne.  
  J’ai été Président du CRO Picardie Ardennes et ai pu constater la complaisance et l’inefficacité de nos instances supérieures. J’espère que les prochaines échéances verront les experts-comptables des Hauts de France s’impliquer dans une démarche démocratique et participative pour enfin faire bouger les lignes.
Soyons acteurs de notre évolution, participons directement à une autre façon de défendre notre profession. Vous êtes prêt à vous impliquer, n’hésitez pas à me contacter. 

Communiqués associés

%s